Où tu vas, tu es

Jon Kabat-Zinn

Note – chaque page de ce type est organisée de la manière suivante :
une photo que tu peux partager sur Pinterest, une citation importante du livre, un avis personnel, les 5 idées principales que j’ai choisi de partager, et enfin la possibilité de télécharger la Morning Note en fiche PDF.

« C’est l’évidence même. Partout où l’on va, on est avec soi-même. Nulle part où se fuir. Une question se pose alors : « Et maintenant, que faire ? »

Qu’on le veuille ou non, c’est justement sur cet instant-là qu’il faut travailler. Car nous menons trop souvent nos vies comme si nous oublions que nous sommes ici, que nous sommes déjà en plein dans le moment présent. À chaque instant de notre vie, nous sommes à la croisée des chemins d’ici et de maintenant. Mais lorsque nous oublions momentanément où nous sommes, nous nous sentons perdus. Quand je dis perdu, je veux dire que momentanément, nous n’avons plus de contact avec notre moi profond, avec toutes nos possibilités latentes. Dans notre manière de voir, de penser et d’agir, nous nous conduisons le plus souvent comme des robots. Nous perdons contacts avec notre vie intérieure qui nous permet de créer, d’apprendre et de grandir. Si nous n’y prenons pas garde, ces moments embrumés peuvent se prolonger et envahir notre vie entière. » Jon Kabat-Zinn

Mon avis sur le livre

Jon Kabat-Zinn est docteur en biologie moléculaire, professeur de médecine, et a fondé la clinique de réduction du stress et le centre pour la pleine conscience dans le Massachusetts. Autrement dit, l’aspect scientifique de la méditation, il connaît plutôt pas mal ! Son livre est une pépite, le meilleur que j’ai lu pour commencer à méditer (oui oui, le meilleur, je pèse mes mots). J’espère que tu profiteras bien de cette MorningNote

Ma note : 4,5/5

5 idées du livre💡

 

Idée n°1 – La pleine conscience : une attention + un point d’ancrage

« Le meilleur moyen de saisir l’instant présent est d’être attentif. C’est ainsi que nous cultiverons la pleine conscience. » La pleine conscience, c’est simplement savoir ce que l’on fait. On peut la pratiquer à n’importe quel moment de la journée, et si notre esprit est souvent distrait, il nous faut un point d’ancrage : « quand l’esprit vagabonde, il est important d’avoir un centre d’attention, un point d’ancrage où situer l’instant présent. Dans ce but, l’utilisation du souffle est une aide précieuse. En prenant conscience de notre respiration, nous sommes plongés dans l’ici et maintenant. Il devient plus facile d’être éveillé à tout ce qui nous entoure, à ce qui vient d’arriver. » Le point d’ancrage le plus évident ? La respiration, la sensation du souffle.

Idée n°2 – S’assoir avec une intention, et avec dignité

« S’assoir pour méditer n’a rien a voir avec l’action ordinaire de s’assoir quelque part. Une énergie se crée dans le fait que l’on choisit sa place avec une intention bien définie. » On s’installe donc avec une intention particulière. Et pour ce qui est de la posture ? « Le mot qui me vient le plus naturellement à l’esprit pour décrire la posture assise est celui de dignité. Quand nous courbons l’échine, elle reflète une énergie défaillante, de la passivité, une absence de lucidité. Si nous sommes assis droits et rigides comme un manche à balai, nous sommes tendus et faisons trop d’efforts : asseyez-vous d’une manière qui incarne la dignité. » Excellent ! Ni trop raide, ni trop souple, simplement digne.

Idée n°3 – L’éloge et le paradoxe du non-agir

« Le non-agir, c’est prendre le temps de méditer, même pour un court moment. Mais il ne faudrait surtout pas confondre le non-agir avec le rien-faire. La différence réside en la conscience et l’intention. Ces moments de non-agir sont sans doute les dons les plus précieux que nous puissions nous faire à nous-mêmes. » Cela nous vient d’un chapitre où Kabat-Zinn cite le philosophe et poète américain Thoreau, et c’est très, très intéressant. D’autant plus que le non-agir est assez difficile à apprécier dans une culture occidentale qui favorise l’action : « Le bonheur du non-agir réside en ce que rien d’autre n’a besoin de se passer pour que ce moment soit accompli. »

Idée n°4 – Quelle est ta fonction sur Terre ?

« Quelle est ma fonction sur la terre ? Voici une question que nous ferions bien de nous poser souvent. Sinon, nous pourrions nous retrouver à faire le travail de quelqu’un d’autre sans même nous apercevoir. » J’ai tellement aimé lire ce passage. L’auteur nous dit que si l’on ne se pose jamais cette question, on reste emprisonnés dans nos habitudes de pensée, et on risque tout simplement de ne jamais prendre conscience que nous sommes uniques… Donc Breaking News : Tu Es Unique !! Découvre qui tu es, et reste toi-même. De toute façon, tous les autres sont déjà pris … (voir le fameux deviens ce que tu es dans les notes de Nietzsche ici)

Idée n°5 – Méditer pour modifier notre karma

L’auteur nous dit que notre Karma est une « accumulation de tendances qui nous enfermerait dans des modèles de comportement qui eux-mêmes reproduiraient en spirale une accumulation de tendances similaires ». Cela devient alors très facile de devenir prisonnier de son propre karma en pensant que tout ce qui nous arrive vient toujours de l’extérieur, jamais de nous-mêmes. Or, l’instrument qui transforme en actes nos pensées, sensations et impulsions n’est autre que notre propre esprit. Méditer et prendre conscience de ses pensées, permettrait donc de se libérer d’un mauvais karma et de détourner le flux de celui-ci. Lorsque nous méditons, nous observons nos pensées sans les juger, et nous nous en détachons naturellement… (pour approfondir, voir notes de Comment je suis devenu 10% plus heureux ici !)

Télécharge la Morning Note

Si ces idées te parlent, je te propose de télécharger gratuitement la Morning Note de ce livre. C’est une fiche PDF où tu retrouveras les 5 idées dans un format idéal.

Si tu fais partie de mes contacts privés, la fiche PDF se trouve dans le lien Google Drive que je t’ai déjà transmis.

Si ce n’est pas encore le cas, tu peux cliquer ci-dessous, t’inscrire gratuitement, et je t’enverrai immédiatement le lien pour télécharger toutes mes MorningNotes (plus d’une centaine).

Pin It on Pinterest

Share This