L’art subtil de s’en foutre

Mark Manson

Note – chaque page de ce type est organisée de la manière suivante :
une photo que tu peux partager sur Pinterest, une citation importante du livre, un avis personnel, les 5 idées principales que j’ai choisi de partager, et enfin la possibilité de télécharger la Morning Note en fiche PDF.

« Si l’amélioration de soi et la réussite vont souvent de pair, elles ne se confondent pas pour autant. Le discours ambiant est saturé jusqu’à l’obsession d’injonctions à positiver. Sois plus heureux, sois en meilleur santé, sois le meilleur, meilleur que les autres, sois plus intelligent, plus rapide, plus riche, plus sexy, plus populaire, plus productif, toujours plus envié et admiré. Sois parfait, pour ne pas dire exceptionnel, […] envole-toi en hélico vers ton boulot hyper gratifiant où tu passes d’intéressantes journées à sauver la planète. Seulement quand tu appuies sur pause deux secondes pour réfléchir, tu t’aperçois que les conseils dont on te rabat les oreilles du matin au soir pour positiver et trouver le bonheur n’aboutissent, en réalité, qu’à te focaliser sur ce qui te manque. Dans le genre faisceau laser, ils pointent sur tes défauts et tes ratages. Dans le style loupe, ils les grossissent pour que tu les voies en énorme. Du coup, tu potasses les meilleures stratégies pour te faire de la thune parce que tu penses que tu n’as pas assez comme ça. » Mark Manson

Mon avis sur le livre

Je vais t’en donner un peu plus. À cette belle intro, Mark Manson ajoute : « Tu te poses devant le miroir en répétant « je suis beau » parce que tu trouves que tu ne l’es pas assez comme ça, tu te mets à suivre scrupuleusement les recommandations des guides genre « les relations amoureuses pour les Nuls », parce que tu juges que tu n’es pas assez aimable comme ça. Tu fais des exercices de visualisation à la con pour réussir davantage parce que tu as dans l’idée que tu ne réussis pas assez comme ça. Paradoxalement, cette fixette sur le positif – sur ce qui est mieux, sur ce qui est supérieur – ne sert qu’à te rappeler en boucle ce que tu n’es pas, ce que tu n’as pas, ce que tu aurais dû être mais a échoué à devenir. Quelqu’un de vraiment heureux n’éprouve pas le besoin de se planter devant une glace pour répéter cinquante fois « je suis heureux », il l’est, point barre. »

Plutôt pas mal comme citation d’entré non ? J’avais commencé à lire la version anglaise il y a plusieurs mois, et n’ayant pas aimé le premier quart, je l’avais mis de côté. J’en ai repris la lecture cette semaine, et finalement, c’est plutôt sympa, avec pas mal d’idées très intéressantes, notamment concernant la responsabilité individuelle. Un anti-livre de développement personnel, que je conseille à ceux qui en ont marre d’entendre parler de « succès à l’américaine » !

Ma note : 3,5/5

5 idées du livre💡

 

Idée n°1 – Choisis tes combats, ils conditionnent ta réussite

« Ce qui détermine ton succès n’est pas : qu’est ce qui te ferait plaisir ?, on y répond quasiment tous la même chose. La question pertinente est : quelle souffrance veux-tu endurer ? ». On se définit souvent un objectif en fantasmant sur le résultat. On tombe amoureux de la récompense, sauf que nous sommes rarement prêt à fournir les efforts nécessaires pour y arriver. Manson nous dit : « pour savoir qui tu es, tu dois savoir pour quoi tu es prêt à te battre. […] Ce n’est pas une question de volonté ou de courage. Il ne s’agit pas non plus de faire la moral sur le mode on n’a rien sans rien. C’est juste le b.a-ba de la vie : tes combats conditionnent tes réussites ».

Idée n°2 – Non, l’exceptionnel n’est pas la norme

« Être moyen est devenu le nouveau marqueur de la nullité. À croire que le pire qui puisse t’arriver, c’est de figurer au milieu de la courbe, au milieu du peloton. » Un très bon passage sur la tyrannie de l’exceptionnel : « tous les jours, du matin au soir, on est inondés d’extraordinaire, on retient le meilleur du meilleur, le pire du pire, les exploits physiques les plus dingues ». Et si on prenait un peu de recul, et on ne laissait pas l’exceptionnel devenir la norme ? Même si nous excellons dans certains domaines, nous sommes « moyens » dans la plupart des autres, alors autant l’accepter !

Idée n°3 – Responsabilité – Responsabilité – Responsabilité

« L’amélioration de soi, l’évolution personnelle émerge ainsi d’une simple prise de conscience : il suffit de réaliser qu’on est responsables de tout ce qui nous arrive dans la vie, quelles qu’en soient les circonstances. On ne contrôle certes pas toujours ce qui survient. Mais on contrôle toujours le regarde que l’on porte sur ce qui nous arrive et la façon dont on y réagit. Que tu l’admettes ou pas, tu portes toujours la responsabilité de tes expériences. » #Essentiel. L’une des leçons les plus importantes que j’ai pu expérimenter depuis quelques années. Je te renvoie vers cette note de Man’s search for Meaning de Viktor Frankl et vers cette vidéo (MnTV épisode n°100) pour développer un peu plus !

Idée n°4 – La loi de l’évitement de Manson

« Plus quelque chose met en danger ton identité, plus tu t’efforces de l’éviter. Décryptage : plus quelque chose menace de modifier l’image, l’appréciation que tu as de toi-même, qu’elle soit positive ou négative, que tu t’estimes ou pas à la hauteur de tes aspirations, plus tu cherches à contourner ce quelque chose. » Plutôt vrai non ? Ceci explique (entre autres) pourquoi nous repoussons toujours nos projets ! Sois bien conscient de cela : tout ce qui pourrait menacer ton égo te freine dans la vie. Apprends à te remettre en question et à avoir moins de certitudes afin de remettre en causes les croyances qui te limitent !

Idée n°5 – Fais d’abord quelque chose, le reste suivra

« Tu veux te lancer dans quelque chose et tu manques de motivation ? Fais quelque chose – n’importe quoi, vraiment – et exploite la réaction à cette action pour te motiver. » C’est brillant ! La motivation est une émotion, elle est donc extrêmement temporaire et instable : « fais d’abord quelque chose, et le reste suivra » ! Manson ajoute aussi que lorsqu’on met en oeuvre ce principe, se planter nous indiffère, car (attention, pépite !) : « avec agir pour critère de réussite, n’importe quel résultat se perçoit comme un progrès, l’inspiration se fait récompense au lieu de n’être que la condition préalable. Tu ne redoutes plus de te vautrer, te voilà propulsé. »

Télécharge la Morning Note

Si ces idées te parlent, je te propose de télécharger gratuitement la Morning Note de ce livre. C’est une fiche PDF où tu retrouveras les 5 idées dans un format idéal.

Si tu fais partie de mes contacts privés, la fiche PDF se trouve dans le lien Google Drive que je t’ai déjà transmis.

Si ce n’est pas encore le cas, tu peux cliquer ci-dessous, t’inscrire gratuitement, et je t’enverrai immédiatement le lien pour télécharger toutes mes MorningNotes (plus d’une centaine).

Tu en veux plus ?

 

Je parle aussi de ce livre dans les vidéos ou articles ci-dessous :

Vidéos :

105 – Quelle souffrance veux-tu dans ta vie ? (4’16)

109 – Je suis responsable VS. C’est de ma faute (3’06)

Pin It on Pinterest

Share This