Et si on arrêtait d’empoisonner nos enfants ?

Erwann Menthéour

Note – chaque page de ce type est organisée de la manière suivante :
une photo que tu peux partager sur Pinterest, une citation importante du livre, un avis personnel, les 5 idées principales que j’ai choisi de partager, et enfin la possibilité de télécharger la Morning Note en fiche PDF.

« « Les hommes se souviennent-ils qu’ils ont été des enfants ? », a écrit le grand Charles Bukowski. J’ai toujours beaucoup aimé le style incisif, d’une grande simplicité, sans tabous, de ce vieux Hank ou Buk, selon les surnoms qu’il s’était choisis… En s’inspirant de Bukowski, on pourrait pousser la réflexion jusqu’à se demander parfois si les hommes se souviennent qu’ils ont des enfants. Cette question m’est amenée par un constat évident qui tient en deux points : nous vivons dans un environnement de plus en plus toxique; une grande majorité d’entre nous semble accepter cela comme une fatalité à laquelle on ne peut rien. Or, comment ne pas comprendre que, si nous ne faisons rien, ce sont nos enfants qui seront les prochaines victimes ? Arrêtons de nous voiler la face, et agissons. Voilà, c’est dit. » Erwann Menthéour

Mon avis sur le livre

Erwann Menthéour est toujours excellent lorsqu’il s’agit de nous aider à comprendre les enjeux majeurs et à nous donner un maximum de clés pour passer à l’action : c’est d’ailleurs très clairement l’un des auteurs les plus pédagogues du moment. Inéluctablement, préparer le monde de demain passe par une meilleure sensibilisation et éducation de nos enfants. Ce livre est du béton armé et m’a fait le même effet que le documentaire Demain, que je te recommande chaudement!

Ma note : 4/5

5 idées du livre💡

 

Idée n°1 – La politique de l’autruche / Se remettre en question

« L’ignorance volontaire, la pensée à court terme et une forme de paresse nous mènent droit dans le mur. Pas plaisant à entendre, mais nos enfants sont déjà concernés par de graves problèmes de santé, dus notamment à leur alimentation. » Les parents sont souvent animés par la meilleure volonté du monde, mais peuvent, malgré tout, se tromper. Pour la première fois, notre espérance de vie commence à décroître. Chez les enfants, le nombre de maladies et d’allergies explosent. En agissant dés aujourd’hui, grâce à de petits gestes très simples, un autre monde pour nos générations futures est possible.

Idée n°2 – Des premières années primordiales

« Il est aujourd’hui scientifiquement démontré que la qualité de notre écosystème intestinal conditionne la prévalence d’un grand nombre de maladies inflammatoires. » Cette flore se constitue à partir du troisième mois de grossesse de la mère, jusqu’aux quatre ans de l’enfant. Les premières bactéries arrivées déterminent les futures colocataires : tout mettre en place pour que cette flore puisse se construire avec les bons matériaux durant les quatre premières années est essentiel. C’est aussi avant 8 ans que l’enfant développera un capital de cellules graisseuses qu’il gardera toute sa vie, cellules qui naissent notamment d’un apport élevé en … sucre. (idée 3 !!)

Idée n°3 – Le sucre, ennemi public numéro 1

Le sucre n’est ni plus ni moins qu’une drogue dont les enfants sont les premières victimes. Il nous rend tous littéralement accro (en sollicitant les circuits hormonaux de l’addiction) et est le principal responsable de l’épidémie d’obésité dans le monde. Sache que notre consommation de sucre est historiquement récente : en deux siècles, nous avons quintuplé notre consommation (et la courbe devient quasi exponentielle, on rattrape les US !). Nous n’avons pas besoin de sucre raffiné pour fonctionner. Pour autant, on en retrouve absolument partout (normal, vu qu’il rend accro). Sodas, jus industriels, bonbons, céréales du matin, gâteaux, … pour un anniversaire, ok ; pour une consommation quotidienne, non merci !

Idée n°4 – Manger bio, pourquoi ?

« Ce que nous mangeons n’a presque plus rien à voir avec ce qu’on consommait à l’époque. Il y a seulement un demi-siècle, l’industrie agroalimentaire commençait seulement à mettre en place les schémas qui, de nos jours, font des ravages. » Si manger bio est très important pour notre santé, ça l’est tout autant pour notre environnement. Car « manger et consommer bio, c’est préserver les sols, les denrées, les gens qui nous nourrissent, le monde dans lequel nos enfants vont vivre et dans lequel grandiront leurs enfants. » Évite la majorité des conservateurs et additifs alimentaires (les E suivis de trois chiffres), et essaye de fabriquer des produits cosmétiques naturels !

Idée n°5 – Les perturbateurs endocriniens

« Un perturbateur endocrinien est une molécule chimique qui n’est pas naturellement présente dans notre organisme et qui vient modifier notre système hormonal. » Ces perturbateurs, on les respire, on les ingère, et on les absorbe par voie cutanée. Au quotidien, on les retrouve dans les produits d’entretiens, cosmétiques (savon, déodorant, dentifrice), meubles, vêtements, … Bref, nous sommes plus ou moins déjà cernés. Les conséquences, très lourdes, se concentrent notamment autour des appareils génitaux (infertilité, anomalie de développement). Des études récentes, assez effrayantes, montrent même une baisse continue de la concentration en spermatozoïdes du sperme des hommes en âge de procréer en France. À tel point que si cette baisse ne ralentissait pas, un homme sur deux serait alors considéré comme stérile en 2030.

Télécharge la Morning Note

Si ces idées te parlent, je te propose de télécharger gratuitement la Morning Note de ce livre. C’est une fiche PDF où tu retrouveras les 5 idées dans un format idéal.

Si tu fais partie de mes contacts privés, la fiche PDF se trouve dans le lien Google Drive que je t’ai déjà transmis.

Si ce n’est pas encore le cas, tu peux cliquer ci-dessous, t’inscrire gratuitement, et je t’enverrai immédiatement le lien pour télécharger toutes mes MorningNotes (plus d’une centaine).

Pin It on Pinterest

Share This