Lait, Mensonges et Propagande

Thierry Souccar

(en cours de construction)

Note – chaque page de ce type est organisée de la manière suivante :
une photo que tu peux partager sur Pinterest (à venir), une citation importante du livre (à venir), un avis personnel, les 5 idées principales que j’ai choisi de partager, et enfin la possibilité de télécharger la Morning Note en fiche PDF.

Mon avis sur le livre

Si tu veux te renseigner un peu plus sur la puissance des industries laitières et les effets réels des laitages sur la santé, ce livre est pour toi … Une enquête scientifique solide (environ 200 références) où l’auteur démontre comment l’industrie a réussi à faire d’un aliment marginal et mal considéré un pilier incontournable de l’alimentation moderne, à tel point qu’il est largement sur-consommé aujourd’hui. Les dangers potentiels des laitages sont pourtant nombreux : des protéines allergisantes ou mal tolérées (caséine), le lactose (sucre du lait) que ne digère pas la plupart d’entre nous, trop de calcium lorsque la consommation de vitamine D ne suit pas, un facteur de croissance (l’IGF-1), qui pourrait attiser certains cancers, des hormones, des pesticides, …

Dans cette note, nous parlerons d’intolérance (généralisée), du couple calcium/vitamine D, d’hormones de croissance et nous essayerons de voir comment réagir face à ces problématiques!

Ma note : 4,5/5

5 idées du livre💡

 

Idée n°1 – Histoire du lait / Puissance du lobby laitier

En France, l’histoire d’amour entre l’industrie laitière et le gouvernement commence peu après la seconde guerre mondiale, lorsqu’en 1954, Pierre Mendes-France, président du conseil, annonce qu’un verre de lait sera distribué à chaque enfant dans les écoles. Dés lors, le lobby laitier noyautera massivement la communauté scientifique et médicale et les produits laitiers deviendront progressivement une catégorie alimentaire aussi incontournable qu’indispensable. Aujourd’hui, le chiffre d’affaires de l’agro-business laitier en France dépasse 20 milliards d’euros et emploie directement 180000 personnes. C’est le premier annonceur publicitaire de l’agro-alimentaire.

Idée n°2 – Calcium et vitamine D

Deux des grands coups de maître du lobby laitier ont été 1) de faire valider dans les consciences collectives qu’une augmentation de la densité minérale osseuse va de pair avec une diminution des fractures et de l’ostéoporose, 2) qu’il faut donc consommer une forte quantité de calcium par les laitages. Aujourd’hui, la réalité nous rattrape. Les pays où l’on consomme le plus de lait sont les pays les plus frappés par les maladies osseuses. D’autant plus qu’un environnement acide (favorisé par les laitages) combiné à une surconsommation de calcium favorise largement une baisse de production de vitamine D (vitamine anti-cancer), entraînant donc une hausse des maladies chroniques et des cancers.

Idée n°3 – 41% des français sont intolérants au lactose

Le lactose, c’est le sucre du lait. Pour le digérer, nous avons besoin d’une certaine enzyme, la lactase. Elle est présente chez l’enfant (pour digérer le lait maternelle, le seul que nous sommes censé boire en réalité – la nature est bien faite) jusqu’à l’âge de trois ans. Seul 25% de la population mondiale conserve cette enzyme, 59% en France. D’une manière générale, plus nos origines proviennent du sud, moins nous avons de chance de conserver cette enzyme. Notons également que la population d’Asie du Sud-Est est presque 100% intolérante. Les effets du lactose dessinent le tableau d’une intoxication généralisée : douleurs intestinales, nausées, maux de tête, vertiges, trouble de la mémoire, fatigue, allergies, …

Idée n°4 – Bois et grandis…

« Quand un être humain boit du lait, il absorbe du même coup des substances destinées à favoriser la croissance du veau. » Un veau qui prendra environ 400g par jour le premier mois, et 1kg par jour à partir du troisième mois. « La plus connue de ces substances s’appelle l’IGF-1. C’est un facteur de croissance, un agent qui conduit les cellules à se multiplier. Et pas seulement les cellules saines. Il donne un coup d’accélérateur aux cellules précancéreuses ou cancéreuses. » D’autant plus que sa concentration dans le lait moderne est environ 10 fois plus élevée qu’auparavant.

Idée n°5 – Concrètement aujourd’hui, on fait quoi ?

On supprime les produits laitiers à 100% ?? Bien sur que non, en revanche, on prévient la surconsommation actuelle. Chez certains foyers, ils sont présents à chaque repas. L’idée est donc, si tu es capable de le digérer, de réduire ta consommation personnelle à 1-2 laitages par jour, et de bonne qualité (bio, non industriel). Dans le cas contraire, essaye de le supprimer (ainsi que tout produits industriels pouvant contenir du lactose) quelques semaines, afin de voir si tes symptômes disparaissent. Sache pour finir qu’une alimentation saine, riche en végétaux, apporte largement la quantité de calcium nécessaire au quotidien. Après tout, sur une échelle de l’évolution qui irait du 1er janvier ou 31 décembre, le lait a été introduit le 31 décembre en fin d’après midi. « Pas vraiment l’aube de l’humanité. »

Télécharge la Morning Note

Si ces idées te parlent, je te propose de télécharger gratuitement la Morning Note de ce livre. C’est une fiche PDF où tu retrouveras les 5 idées dans un format idéal.

Si tu fais partie de mes contacts privés, la fiche PDF se trouve dans le lien Google Drive que je t’ai déjà transmis.

Si ce n’est pas encore le cas, tu peux cliquer ci-dessous, t’inscrire gratuitement, et je t’enverrai immédiatement le lien pour télécharger toutes mes MorningNotes (plus d’une centaine).

Pin It on Pinterest

Share This