Solving the Procrastination Puzzle

Timothy Pychyl

Note – chaque page de ce type est organisée de la manière suivante :
une photo que tu peux partager sur Pinterest, une citation importante du livre, un avis personnel, les 5 idées principales que j’ai choisi de partager, et enfin la possibilité de télécharger la Morning Note en fiche PDF.

« Si vous lisez ceci, c’est probablement parce que vous subissez la procrastination. D’ailleurs, vous lisez peut-être ce livre parce que vous procrastinez sur une tâche plus importante. Je veux que ce temps non-utilisé dans vos actions plus importantes ne soit pas perdu. C’est le but de ce livre, vous serez bientôt préparer à agir différemment. Êtes-vous prêt à commencer ? C’est d’ailleurs l’une des plus importantes stratégies que vous apprendrez dans ce livre : juste commencer. Il est temps pour moi de vous présenter un résumé concis, mais pratique et concret de mes recherches sur des stratégies simples permettant d’arrêter de reporter sans cesse au lendemain. » Timothy Pychyl

Mon avis sur le livre

Timothy Pychyl, PH.D., est professeur de psychologie à l’université de Carleton, et est un chercheur très reconnu depuis plus de 20 ans sur le sujet de la procrastination. Son livre est super : intéressant, fun et très pratique, tout ce que j’aime. Voici 5 nouveaux points à propos de la procrastination !

Ma note : 4,5/5

5 idées du livre💡

 

Idée n°1 – Habitude / Prise de conscience / Engagement

« La procrastination est le retard volontaire d’une action intentionnelle, tout en sachant que ce retard peut nuire, que ce soit à l’exécution de l’action concernée ou à l’individu en lui-même. Pour la plupart des gens, la procrastination est une habitude. » Une bien mauvaise habitude, qui engendre très souvent du regret, du stress et de la culpabilité. Pychyl nous dit que les deux premières étapes (triviales mais essentielles) pour guérir de ce fardeau sont : 1) prendre conscience de tout ce que nous procrastinons, 2) s’engager profondément à changer en réalisant le coût de notre procrastination. Que reportes-tu sans cesse ? À quel point cela impacte négativement ta vie, ta santé ou ta carrière ?

Idée n°2 – On peut agir sans envie

« Le faire tout de suite ne me dit pas grand chose », « j’aurais plus d’envie et de motivation demain ». Ça te dit quelque chose ? Nous devons absolument réaliser que nous sommes capables de faire quelque chose même si nous n’en avons pas envie. C’est ce que nos parents nous forcent à faire toute notre enfance, et que l’on finit par oublier. Notre motivation n’a pas à correspondre à notre action. On peut agir sans envie.
Nous devons nous entraîner à agir même si l’envie n’y est pas. C’est une simple question de volonté. Car quelque soit la tâche reportée : « non, nous n’aurons pas plus envie de le faire demain. »

Idée n°3 – Le pouvoir de juste commencer / Si…Alors

« Lorsque je ressens l’envie de reporter une tâche, c’est un signal pour moi. Le signal de devoir identifier ce que je veux reporter, et ensuite de m’y mettre immédiatement. » Top stratégie. Tu n’as pas envie de le faire, force-toi à simplement commencer à le faire. « Lorsqu’on commence quelque chose, on se rend rapidement compte que ce n’est pas aussi aversif que cela en a l’air. Les recherches montrent que le simple fait de commencer modifie la perception que nous avons de la tâche. » L’idée du signal est aussi très intéressante. « Lorsque vous vous dites : je préfère le faire demain, je travaille mieux sous la pression, il me reste beaucoup de temps pour le faire ou simplement je le ferais plus tard, faîtes-en un signal, un stimulus vous indiquant que vous devez simplement commencer à le faire. » SI je n’ai pas envie de le faire maintenant, ALORS je m’y mets simplement quelques secondes !

Idée n°4 – S’y mettre n’est pas suffisant / Minimiser les distractions

Une fois que nous avons démarré, le point crucial sera de minimiser toutes les distractions possibles. Comme nous l’avons vu dans l’équation de la procrastination de Peers (notes ici), les distractions sont critiques dans le fait de reporter nos actions. « La clé est d’être proactif. Avant de vous y mettre, soyez certains d’avoir déjà supprimer les potentielles distractions. On ferme la porte, on coupe les notifications, on passe en mode avion. » Et on utilise le si-alors en amont. Par exemple, si après dix minutes j’ai envie d’aller sur Facebook au lieu de travailler, alors je … (stratégie à compléter !)

Idée n°5 – Le voyage périlleux du changement

« Le chemin du changement s’emprunte quotidiennement, et je vais persévérer avec patience, sachant que je ferais régulièrement deux pas en avant, et un pas en arrière. » Remplacer une mauvaise habitude installée depuis longtemps est très difficile. Nous devons prendre conscience que si combattre la procrastination est possible, c’est surtout un voyage long et périlleux qu’il faut apprendre à apprécier. « La clé est d’être le plus stratégique possible, en prenant un maximum de décision à l’avance pour contrer tous les obstacles qui se dresseront sur le chemin : l’envie de succomber à la gratification immédiate, de se distraire, etc… » Rappelle-toi que faire quelque chose uniquement lorsque nous en avons envie est une mauvaise habitude que nous avons prise. Envie ou non, on prend l’habitude de simplement s’y mettre !

Télécharge la Morning Note

Si ces idées te parlent, je te propose de télécharger gratuitement la Morning Note de ce livre. C’est une fiche PDF où tu retrouveras les 5 idées dans un format idéal.

Si tu fais partie de mes contacts privés, la fiche PDF se trouve dans le lien Google Drive que je t’ai déjà transmis.

Si ce n’est pas encore le cas, tu peux cliquer ci-dessous, t’inscrire gratuitement, et je t’enverrai immédiatement le lien pour télécharger toutes mes MorningNotes (plus d’une centaine).

Tu en veux plus ?

 

Je parle aussi de ce livre dans les vidéos ou articles ci-dessous :

Vidéos :

047 – La phrase piège qui nous fait procrastiner ! (3’12)

050 – L’ingrédient à garder près de nous lorsqu’on manque son objectif (3’15)

Pin It on Pinterest

Share This