Une mémoire infaillible

Sébastien Martinez

Note – chaque page de ce type est organisée de la manière suivante :
une photo que tu peux partager sur Pinterest, une citation importante du livre, un avis personnel, les 5 idées principales que j’ai choisi de partager, et enfin la possibilité de télécharger la Morning Note en fiche PDF.

« À vrai dire, le fonctionnement de la mémoire est encore un mystère. Il existe plusieurs grilles d’explication. En tant qu’athlète et formateur en mémorisation, je sais par expérience que les stratégies que nous allons voir sont extrêmement efficaces, et ce depuis des millénaires, mais personne n’arrive encore à réunir théorie et pratique.

Cela étant, une chose est sûre : l’analogie avec le récipient n’est pas pertinente lorsque l’on parle de la mémoire à long terme, celle qui nous intéresse. Elle ressemblerait en effet davantage à une toile au développement exponentiel. Exit l’idée d’espace clos : nous ne sommes pas des disques durs (n’est-ce pas une bonne nouvelle ?).

Notre cerveau est bien plus puissant qu’un alliage d’aluminium. Et pour cause : il est un super-héros. Une entité aux super-pouvoirs que rien n’arrête. Rien, sauf son pire ennemi, le manque d’attention, contre lequel il faudra lutter. » Sébastien Martinez

Mon avis sur le livre

Tu penses avoir une mauvaise mémoire ? Alors lis rapidement ce bouquin ! On s’amuse, on apprend, on travaille, et on découvre des moyens de retenir auquel nous n’aurions jamais pensé auparavant.
Ce livre nous délivre d’ailleurs différentes techniques que j’aimerais bien voir appliquer dans les écoles. Je me suis lancé quelques petits défis à la suite de cette lecture : connaître toutes les capitales du monde, et retenir (dans un premier temps) les cent premières décimales de pi (haha).

Ma note : 4,5/5

5 idées du livre💡

 

Idée n°1 – Créer de faux souvenirs / La méthode du SEL

L’une des premières stratégies de mémorisation que nous pouvons utiliser pour retenir des petites listes (moins de 20 éléments) est celle de créer un faux souvenir, de donner du sens à ce qui, à priori, n’en a pas, en utilisant la méthode SEL. S comme Sens : lorsqu’on fait appel à ses cinq sens, on redonne vie à un souvenir (« c’est ainsi que malgré nous, nous encodons des expériences dans notre mémoire »). E comme Enfance : l’idée est d’inventer une histoire, sans aucune barrière, à la manière d’un enfant. L comme liens : pensons aux dominos, chaque item dont on veut se souvenir doit en appeler un autre sur le fil de notre histoire. Par exemple, pour retenir le code 1075B, on pourra imaginer Zidane (numéro 10), grimper sur la Tour Eiffel (75) pour sauver un bébé…

Idée n°2 – Faire échouer la courbe de l’oublie : Sens + Éclat

Nous utilisons ces techniques car notre mémoire à court terme est très décevante : environ 18 secondes, cinq à neufs items, chiffres ou mots selon les individus. Martinez nous dit : « Sans mémoire à court terme, pas de mémoire à long terme possible. Et sans notre capacité à encoder les informations dans la mémoire à long terme (dont le siège est l’hippocampe), nous serions tous des Dory en puissance. Pour que l’information passe dans la mémoire à long terme, elle doit avoir deux attributs : du sens et de l’éclat. Ensuite vient le temps de la consolidation, pour l’ancrer définitivement. »

Idée n°3 – La mémoire est dans le SAC / Exemple des capitales

Si la méthode du SEL est excellente pour mémoriser des choses concrètes, nos trous de mémoire concernent souvent des associations (par exemple, pays-capital). La méthode du SAC (sélection – association – connexion) est une version avancée de la première. On va sélectionner nos deux éléments, associer ces éléments avec des mots plus familiers (en utilisant le SEL), et lier ces associations en racontant une histoire. Exemple : Biélorussie (qui ferait penser à une belle Russe) et Minsk (à Minnie, première chose qui vient à l’esprit). On pourrait imaginer : « Minnie dévalant une piste de ski et achevant sa course sur une belle Russe qui bronzait tranquillement aux pieds des pistes ». Sans oublier de stimuler nos sens, le froid qui pique le nez, ou la légère odeur de monoï émanant du visage de cette belle Russe 🙂

Idée n°4 – La meilleure méthode de révision

Il existe au moins 4 méthodes de révisions. La plus efficace est celle dite « libre » : restituer, sans appui, ce qu’on a appris. La seconde fait appel à des indices : poser des questions qui mettent sur la voie. La troisième est dite de « reconnaissance » : choisir la bonne réponse parmi plusieurs. Enfin la dernière, la moins efficace, est la simple relecture. Une excellente idée lorsqu’on veut réviser pourrait donc être de prendre cinq minutes et de restituer tout ce dont on se souvient. Cela ancre plus profondément les connaissances et focalise notre attention sur ce qu’on aurait oublier. En revanche, on évitera de juste relire ses propres notes !

Idée n°5 – Se créer son propre langage, le « major système »

Une autre stratégie de mémorisation consiste à se créer un langage, qui peut nous permettre de retenir facilement de très longues séries de chiffres ou de dates. « Le principe consiste à associer à un chiffre ou à un nombre une image convoquant nos cinq sens. » Pour cela, on va se créer un alphabet particulier. Par exemple, celui du « major système », connu des compétiteurs, établit des relations entre des chiffres et des sons : 0 pour z ou s / 1 pour t ou d / 2 pour n / 3 – m / 4 – r / 5 – l / 6 – j, ge ou ch / 7 – k ou gu / 8 – f ou v / 9 – p ou b. Ensuite on va transformer nos nombres en mots. On pourra donc transformer le nombre 15 en « télé » ou le nombre 92 en « panneau ». Et en le cumulant avec la méthode du SEL, on pourra ainsi mémoriser, par exemple, des dates importantes, voire même les vingt/cent/mille premières décimales de Pi … (faisons-ça !)

Télécharge la Morning Note

Si ces idées te parlent, je te propose de télécharger gratuitement la Morning Note de ce livre. C’est une fiche PDF où tu retrouveras les 5 idées dans un format idéal.

Si tu fais partie de mes contacts privés, la fiche PDF se trouve dans le lien Google Drive que je t’ai déjà transmis.

Si ce n’est pas encore le cas, tu peux cliquer ci-dessous, t’inscrire gratuitement, et je t’enverrai immédiatement le lien pour télécharger toutes mes MorningNotes (plus d’une centaine).

Tu en veux plus ?

 

Je parle aussi de ce livre dans les vidéos ou articles ci-dessous :

Vidéos :

164 – Comment retenir le nom des gens (et pourquoi c’est important) (8’09)

Pin It on Pinterest

Share This