Heureux comme un Danois

Malene Rydahl

Note – chaque page de ce type est organisée de la manière suivante :
une photo que tu peux partager sur Pinterest, une citation importante du livre, un avis personnel, les 5 idées principales que j’ai choisi de partager, et enfin la possibilité de télécharger la Morning Note en fiche PDF.

« Le sens de la vie, la faculté de trouver le « bon » chemin, de vivre le plus possible en harmonie avec soi (et les autres), sont bien sûr des sujets qui nous préoccupent tous – qu’on se l’avoue ou pas. Comment réussir à être heureux dans un monde dur, qui nous met si souvent à l’épreuve ? Comme tout un chacun, je me posais des questions. Je réfléchissais, j’échangeais beaucoup avec les autres, je me documentais. Et quelque chose m’a d’ailleurs semblé surprenant : dans les rapports et classements qui sortent régulièrement sur les « pays les plus heureux du monde », le Danemark arrive très souvent en tête. En tant que Danoise, mais surtout en tant que personne soucieuse de cette harmonie, je me suis dit qu’il fallait absolument percer le mystère, et comprendre ce que cette société danoise pouvait bien offrir à ses citoyens pour qu’ils aient l’air de se sentir si bien. » Malene Rydahl

Mon avis sur le livre

Le Danemark est, en effet, réputé pour être le pays le plus heureux du monde. Malene Rydahl, à travers son travail de recherche, réussit avec brio à nous fournir donner dix clés qui pour justifier cette belle réputation. Résultat, un livre qui donne le sourire, très plaisant à lire, très court aussi (2h de lecture), mais avec tout de même pas mal de sagesse à en extraire ! 😀

Ma note : 3,5/5

5 idées du livre💡

 

Idée n°1 – Devenir soi-même

« Le bonheur danois se nourrit d’abord de la capacité à exprimer pleinement ce que l’on est. » Kierkegaard, philosophe danois du 19ème siècle écrivait d’ailleurs : « le devoir de l’individu est d’obéir à sa propre vocation ». Le modèle de l’école danoise est basée sur la recherche d’une vie qui a du sens pour l’élève. Tal Ben-Shahar, dans l’apprentissage du bonheur (voir notes ici), nous explique qu’une vie heureuse se définit par une vie dans laquelle on ressens du plaisir à faire quelque chose qui a un sens profond pour nous. Et toi alors, quelle est ta vocation ? Quelles sont tes passions ? Comment tu peux essayer d’y vivre ?? Trouve des réponses à ces questions !!

Idée n°2 – La comparaison mène à la frustration

« Le danger le plus toxique, c’est finalement cette course par rapport aux autres. » Se comparer sans cesse, ce n’est vraiment pas une sage idée, car c’est tout simplement une course sans fin. Tu veux plus car ton voisin a plus, mais dés que tu auras autant que ton voisin, tu voudras toujours plus car ton autre voisin aura plus. L’une des clés du danois heureux est de se contenter de ce qu’il a. Fais d’ailleurs un inventaire, dés maintenant par écrit, de tout ce que tu as (pas seulement matériel). Cela peut aider à te rendre compte à quel point tu n’as, finalement, guère besoin de plus ..!

Idée n°3 – L’idéalisme réaliste

Le danois est « réaliste ». Il a des attentes moins élevés que la normale. Mais être réaliste ne signifie, en aucun cas, ne pas avoir de rêve. Tal Ben-Shahar (encore lui !) nous explique qu’une opposition entre réalisme et idéalisme n’a aucun sens. L’idéal, c’est le sommet de la montagne. Le réel, c’est savoir profiter de l’ascension tout en prenant en compte les obstacles que tu va rencontrer. L’idéalisme réaliste, c’est viser le plus haut possible, mais en toute connaissance de cause. Essaye donc d’avoir une vision un peu plus réaliste de tes projets, en te demandant par exemple quels sont les obstacles que tu vas rencontrer sur ta route ! Et enjoy le process !

Idée n°4 – Confiance Vs. Défiance

« La confiance, c’est précisément ce petit rien qui change tout dans la vie de tous les jours : la tranquillité d’esprit. » Je suis assez subjugué de voir l’esprit de confiance qui a l’air de régner au Danemark. Là bas, quand tu achètes tes légumes, tu mets l’argent dans un panier, et il y a même de l’argent en plus pour te faire toi-même la monnaie … Cela parait complètement dingue vu de la France. La confiance entre les individus est un facteur clé du bonheur. Et cela commence par nous. Faisons confiance, soyons peut-être un peu plus naïf. Personnellement j’essaye, de base, de faire toujours confiance, quitte à me tromper de temps en temps…

Idée n°5 – Notre propre base de bien-être + la connaissance de soi

Notre vie est imprévisible. Elle est composée de moments de joie, de plaisir, mais aussi de peine et de souffrance. Ce qui va réellement définir notre niveau de bonheur sur le long terme est notre « propre base de bien-être », qui se construit tout au long de notre vie autour « de notre chemin personnel, de nos choix, et de nos efforts pour nous connaître nous-même ». Le véritable bonheur est définit par cette même base à laquelle nous revenons sans cesse. Apprendre à se connaître est primordiale. Est-ce que tu pourrais me dire, sans réfléchir, quels sont tes qualités, tes défauts, tes rêves ou tes passions ? Ce qui t’ennuie ou te motive ? Ce qui te rend heureux ou malheureux ? « Connais-toi toi-même » disait un vieux sage …

Télécharge la Morning Note

Si ces idées te parlent, je te propose de télécharger gratuitement la Morning Note de ce livre. C’est une fiche PDF où tu retrouveras les 5 idées dans un format idéal.

Si tu fais partie de mes contacts privés, la fiche PDF se trouve dans le lien Google Drive que je t’ai déjà transmis.

Si ce n’est pas encore le cas, tu peux cliquer ci-dessous, t’inscrire gratuitement, et je t’enverrai immédiatement le lien pour télécharger toutes mes MorningNotes (plus d’une centaine).

Pin It on Pinterest

Share This