The obstacle is the way

Ryan Holiday

(en cours de construction)

Note – chaque page de ce type est organisée de la manière suivante :
une photo que tu peux partager sur Pinterest (à venir), une citation importante du livre (à venir), un avis personnel, les 5 idées principales que j’ai choisi de partager, et enfin la possibilité de télécharger la Morning Note en fiche PDF.

Mon avis sur le livre

54ème lecture de l’année 2017. Mon préféré jusqu’à maintenant. Ce livre est une pure bombe, que je compte garder près de mon lit pendant un long moment. Ryan Holiday est vraiment brillant. Je te conseille vivement de lire ce livre, j’avoue avoir besoin de 5 notes pour parler de tout ce dont j’ai envie (mais t’inquiète pas, je trouverai d’autres moyens de te transmettre son savoir :P).
À part ça, on est dans le pure stoïcisme. La sagesse de Marc-Aurèle, Sénèque et Épictète épluchée et mise à jour avec des grands noms de notre histoire. Tous ont ce point en commun : ils ont réussi à transformer leurs obstacles en opportunités …

Dans cette note, nous parlerons des trois étapes (perception/action/volonté), nous parlerons de processus, de citadelle intérieure et de l’Amor Fati de Nietzsche !

Ma note : 5/5

5 idées du livre💡

 

Idée n°1 – Transformer un obstacle en opportunité : Perception + Action + Volonté

Marc Aurèle, empereur stoïcien (notes ici) nous dit : « ce qui gêne l’action devient ainsi profitable à l’action, ce qui barre le chemin permet d’avancer sur le chemin  ». Pour transformer tout obstacle en opportunité, il faut commencer par changer la perception que l’on a de cet obstacle. On ne contrôle pas ce qui nous arrive, mais nous pouvons contrôler notre manière de se comporter face à ce qui nous arrive. C’est à nous de décider si on le considère comme insurmontable ou comme une opportunité. Ensuite, vient l’action. Nous devons agir correctement vis à vis de cet obstacle, en y répondant avec créativité et ingéniosité. Et enfin, la volonté, avoir la discipline de réaliser ce qui nous dépasse, et d’embrasser tout ce qu’il nous arrive, que ce soit terrible ou incroyable

Idée n°2 – Qu’est ce qui dépend de nous ?

« Qu’est ce qui dépend de nous ? Nos ressentis, nos jugements, notre créativité, notre attitude, notre perspective, nos désires, nos décisions et notre détermination. Ceci est notre unique champ de bataille. Qu’est ce qui ne dépend pas de nous ? Et bien … tout le reste : la météo, l’économie, les circonstances, les émotions et jugements des autres, etc … » Et Épictète ajoutait (ici) de nous soucier uniquement de ce qui est de notre ressort … Encore une fois, nous décidons de notre perception des choses. Pour une personne, une situation peut être négative. Pour une autre, elle peut être positive. Shakespeare disait : « rien n’est ni bon ou mauvais en soi, tout dépend de ce que l’on en pense. »

Idée n°3 – Suivre son processus / Répétition

« Lorsque l’on arrive à gérer sa perception des choses, il ne nous reste plus qu’à agir. […] L’excellence est une question d’étapes. Exceller à celle-ci, puis celle-ci, puis la suivante. Ne pensez pas à la finalité, juste à finir votre tâche. Le processus est cette idée de responsabilité de faire ce qui doit être fait, même si l’action à faire est minuscule. » Si tu as un projet, ne te concentre pas sur sa finalité, mais sur les petites tâches que tu peux mettre en place pour y arriver. Et exécute-les une à une. Par exemple, je ne pense jamais aux 150 notes que j’aurais rédigé d’ici 2018. J’aurais de quoi être submergé … Donc ma concentration se porte uniquement sur un processus simple : lecture / étude / rédaction. Que je répète 150 fois …

Idée n°4 – La citadelle intérieure

« Ce que les stoïciens appelle citadelle intérieure, c’est cette forteresse située à l’intérieur de soi qu’aucun élément extérieur ne peut démolir. Personne n’est né gladiateur. Personne n’est né avec une telle forteresse. Si nous voulons accomplir nos objectifs malgré les obstacles qui se présenteront sur notre route, notre force intérieure doit être construite et activement renforcée. » #BigIdea! Consacre du temps à cet entraînement et à te préparer à ce qui t’attends. « Es-tu prêt à te retrouver tout seul ? À recommencer encore et encore ? Es-tu conscient des challenges ? Est-ce qu’ils t’inquiètent ? Car toutes ces choses t’arriveront un jour ou l’autre …

Idée n°5 – Aimer tout ce qui arrive : Amor Fati

« Pour faire de grandes choses, nous devons être capables de supporter les tragédies et les revers. Nous devons aimer ce que nous faisons et tout ce que ça implique, le bon comme le mauvais. Nous devons apprendre à trouver de la joie dans chaque chose qui se produit. » Nietzsche disait : « Amor Fati » (amour du destin). Aime ce qui est, accepte ta destinée, car quoiqu’il arrive, ce qui vient d’arriver est arrivé. Point. On retrouve cette idée dans le pouvoir du moment présent, d’Eckhart Tolle (notes ici) : « quoi que vous réserve le présent, acceptez-le comme si vous l’aviez choisi. Allez toujours dans le même sens que lui, et non à contresens ».

Télécharge la Morning Note

Si ces idées te parlent, je te propose de télécharger gratuitement la Morning Note de ce livre. C’est une fiche PDF où tu retrouveras les 5 idées dans un format idéal.

Si tu fais partie de mes contacts privés, la fiche PDF se trouve dans le lien Google Drive que je t’ai déjà transmis.

Si ce n’est pas encore le cas, tu peux cliquer ci-dessous, t’inscrire gratuitement, et je t’enverrai immédiatement le lien pour télécharger toutes mes MorningNotes (plus d’une centaine).

Pin It on Pinterest

Share This