Deep Work

Cal Newport

Note – chaque page de ce type est organisée de la manière suivante :
une photo que tu peux partager sur Pinterest, une citation importante du livre, un avis personnel, les 5 idées principales que j’ai choisi de partager, et enfin la possibilité de télécharger la Morning Note en fiche PDF.

« Une étude McKinsey de 2012 a montré que la moyenne des cadres consacrent désormais plus de 60% de leur temps de travail à de la communication électronique ou de la recherche internet, près de 30% du temps étant uniquement consacré à la lecture et la réponse d’emails. Avoir une attention aussi dispersée ne peut permettre de travailler intensément. Le Deep Work requiert de plus longues périodes sans interruptions. Pourtant, et de manière tout à fait paradoxale, les cadres sont aujourd’hui plus occupés que jamais… » Cal Newport

Mon avis sur le livre

Le « Deep Work ». En voilà un sujet plutôt très (très très) important !

La capacité à travailler sérieusement, profondément, intensément (appelez ça comme vous le voulez) est sans doute la plus importante à développer lorsqu’on veut réussir au 21ème siècle, siècle où les distractions se font (et se feront) de plus en plus grandes.

Dans son livre, Cal Newport nous livre tout sur ce type de travail de plus en plus rare, et donc de plus en plus précieux. J’ai adoré. Une bible pour tout ceux qui veulent se mettre « réellement » au boulot dans l’objectif de faire passer leur vie professionnelle au niveau supérieur !

Ma note : 5/5

5 idées du livre💡

 

Idée n°1 – Le travail « profond », super-pouvoir rare et précieux du 21ème siècle

Le travail profond est une activité effectuée dans un état de concentration intense, lorsqu’on est libéré de toutes distractions extérieures. Il nous permet d’exploiter au maximum nos capacités cognitives, de créer de la vraie valeur et de progresser rapidement. On l’oppose au travail superficiel, réalisé lorsqu’on est facilement distrait (comme répondre à ses mails), qui n’a évidemment pas vocation à apporter une valeur importante. Le travail profond est de plus en plus rare, et donc en plus en plus précieux. Cet état de concentration intense nous permet pourtant de développer deux capacités essentielles à notre réussite au 21ème siècle : maîtriser rapidement de nouveaux outils de plus en plus complexes, et produire un travail d’une excellente qualité.

Idée n°2 – Des blocs de temps « Deep Work »

Le multitâche est un mythe. Si nous voulons travailler profondément avec une concentration maximale, nous ne pouvons pas faire deux choses simultanément. Lorsque nous switchons d’une tâche à une autre, nous conservons une sorte de résidu d’attention de la première activité, qui nous empêche d’être pleinement concentré sur la seconde. Identifie les moments où tu ne risques pas d’être perturbé (Darren Hardy nous dit ici que ce sont généralement les premières et les dernières heures de la journée) et crée des blocs de temps de travail intense (stratégie numéro 1 pour installer du deep work dans sa vie).

Idée n°3 – Concentration intense = bien plus de myéline

Idée incroyable ! Connais-tu la myéline, cette substance principalement constituée de lipides servant à isoler et protéger les fibres nerveuses ? La science nous dit que : (1) pour développer une nouvelle compétence, nous devons développer plus de myéline autour des neurones concernés afin que les circuits neurologiques correspondants soient plus efficaces. (2) C’est la concentration la plus intense possible qui permet d’optimiser le développement de notre myéline, car elle force des circuits très spécifiques à travailler en isolation. À contrario, lorsqu’on fait un travail plus superficiel (avec, par exemple, Facebook en tache de fond), plusieurs circuits sont sollicités, et le renforcement de ceux qui nous intéressent est alors plus difficile. Let’s #Focus !

Idée n°4 – La méditation productive

La productivité intense est une affaire de concentration, un art difficile aujourd’hui, tant nous sommes aisément distraits. Newport nous propose une certaine  forme de méditation (pratique connue pour favoriser la concentration) : la méditation productive. Lorsque tu fais une activité physique (et non mentale, comme une marche ou le ménage), médite sur une certaine problématique de travail bien définie, et entraine toi à rester concentré sur ce sujet. Lorsque ton esprit se disperse, ramène-le simplement à cette problématique (de la même façon que tu le ramènerai sur la respiration lors d’une médiation classique).

Idée n°5 – La déconnexion digitale totale en fin de soirée

« À la fin de votre journée de travail, déconnectez-vous de toutes vos problématiques professionnelles. Pas d’email après le dîner, pas de réflexion sur la dernière réunion. […] Dés que c’est fini, c’est fini ! » Excellente idée ! On a déjà parlé du fameux Digital Sunset 🙂 Mets une alarme le soir et coupe tout ton électronique (tv, smartphone, ordi, …). C’est le meilleur moyen d’être plus productif la journée (phases de repos essentielles aux phases de pleine concentration), de passer une meilleure nuit de sommeil (hello mélatonine, hormone du sommeil, en savoir plus ici), et d’offrir notre pleine attention pour une vie de famille digne de ce nom (notes sur l’effet pervers du digital sur nos relations ici) ! Déconnexion en soirée => #VieOptimisée 🙂

Télécharge la Morning Note

Si ces idées te parlent, je te propose de télécharger gratuitement la Morning Note de ce livre. C’est une fiche PDF où tu retrouveras les 5 idées dans un format idéal.

Si tu fais partie de mes contacts privés, la fiche PDF se trouve dans le lien Google Drive que je t’ai déjà transmis.

Si ce n’est pas encore le cas, tu peux cliquer ci-dessous, t’inscrire gratuitement, et je t’enverrai immédiatement le lien pour télécharger toutes mes MorningNotes (plus d’une centaine).

Pin It on Pinterest

Share This